FREAKS' SQUEELE TOMES 1 & 2
France - 2008 / 2009
Image de « Freaks' Squeele Tomes 1 & 2 »
Dessinateur : Florent Maudoux
Scenariste : Florent Maudoux
Nombre de pages : 150 pages
Distributeur : Ankama Editions
Date de sortie : 19 mars 2009
Bande dessinnée : note
Jaquette de « Freaks' Squeele Tomes 1 & 2 »
portoflio
site officiel
LE PITCH
T1 : À la Faculté des Études Académiques des Héros, Chance, Xiong Mao et Ombre entament leur cursus. T2 : Ombre, Chance et Xiong Mao entament le dernier semestre de leur première année à l’université des héros ! Ils ne sont pas épargnés par le sadisme des professeurs qui leur imposent un projet de fin d'année délirant : échafauder un plan de conquête du monde !
Partagez sur :
A couper le squeele !

Tête de gondole de la collection 619 Label des éditions Ankama (dont on ne présente plus le MMORPG Dofus), Freaks' Squeele va bientôt devenir une série d'animation. Avant de se gargariser sur la qualité de l'adaptation (les premières images sont encourageantes), il serait peut-être temps de mettre le nez dans cette BD foutrement indispensable.

 

Il n'y a pas que les petits anglais qui ont le droit d'avoir une école hors du commun. Quelque part dans la banlieue parisienne se cache la FEAH dont le but est de former la future élite des héros de la terre. C'est dans ce contexte relativement improbable que Florent Madoux installe sa première série. Jeune artiste venu du design, il montre d'emblée un talent inouï dans l'utilisation même du langage de la bande dessinée. Manifestement autant nourri par les artistes franco-belges qu'américains ou japonais, Madoux réussit à faire exister son propre style en offrant des personnages à la fois réalistes et très expressifs (avec déformation intempestive façon manga), élabore des décors parfaitement fouillés et évocateurs, mais surtout réussit à dynamiser constamment son récit. Les quelques scènes d'action sont des leçons de découpage et les phases dialoguées, plus nombreuses, n'entraînent jamais de ralentissement intempestif grâce à un humour réjouissant. Sortes de Collège fou-fou-fou revu à la sauce anglaise des Monthy Python, les deux premiers tomes de Freaks' Squeele usent de nombreuses références populaires (ciné hongkongais, animés des années 80-90, monde des rôlistes, comics...) en les intégrant naturellement à ce joyeux foutras où une descendante des valkyries aime se transformer en Sailor Moon bodybuildée, où les épreuves scolaires tournent à une séance d'effeuillage forcé dans les bains publiques... La palme du n'importe quoi allant à une armée de petits bonshommes-gâteaux guerriers qui tentent une invasion des boulangeries locales.

 

I'm a freak

 

Avec fraîcheur et bonne humeur, les aventures de Xiong Mao, Chance et Ombre (une sorte de chien géant) collent une énorme banane tout au long de la lecture. Beaux (à tomber) et drôles, Etrange Université et Les Chevaliers qui ne font plus « ni » ! sont aussi et surtout l'occasion de rencontrer cet étrange trinôme de losers patentés et terriblement attachants que Florent Maudoux étoffe page après page, induisant par petites notes certains éléments de leur passé, présentant leur quotidien d'étudiants dépassés et installant une trame de fond bien plus complexe que ces deux superbes volumes totalement décomplexés pourraient le laisser supposer. Dans le classicisme ambiant des récentes créations françaises, Freaks' Squeele est donc indéniablement une série à suivre de très près, autant pour la plastique alléchante de ses héroïnes (on laisse les amateurs de canidés à leur perversion) que pour la qualité de l'édition qui offre à chaque fin de pavé un cahier bordélique bourré d'annotations (citant au passage l'excellent site Nanarland), de croquis et de commentaires délirants. Seul petit bémol finalement, quand on voit la qualité des quelques pages colorisées disséminées sur chaque tome, on regrette vraiment que la majorité soit uniquement en noir et blanc. Mais si se contenter de ce monochromatisme est la condition sine qua non pour obtenir tout les dix mois un album de 150 pages gavées de talent et d'invention, on fera avec.

Nathanaël Bouton-Drouard

 

Partagez sur :

 

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009