God Country de Donny Cates & Geoff Shaw
Doggybags présente : Beware of the Rednecks
Renato Jones saison 1 & 2 de Kaare Andrews
Rejoignez-nous sur :
Image de « God Country de Donny Cates & Geoff Shaw »

S'il y a bien un auteur qui a fait sensation en 2017 dans le milieu chatoyant de la BD américaine, c'est Donny Cates enchainant coup sur coup le vorace Redneck et le spectaculaire God Country, avant de rejoindre fièrement l'écurie Marvel pour prendre les commandes de Venom et Doctor Strange. Un succès fulgurant, mais qui a la lecture du volume en présence est d'une logique implacable.

Image de « Doggybags présente : Beware of the Rednecks »

C'est un paradoxe. Depuis l'arrêt officiel de la revue anthologique Doggybags... il n'y a jamais eu autant de publications Doggybags chez Ankama Editions ! Une entourloupe toujours menée par ce sacripant de Run, qui après les One Shot, les compiles et même un recueil de nouvelles, revient finalement à la formule sacrée de trois histoires, trois équipes, avec cette fois-ci en ligne de mire : le cul-terreux américain.

Image de « Renato Jones saison 1 & 2 de Kaare Andrews »

Les super-héros ont beau faire les fiers, sauver le monde des menaces spatiales, coffrer les super-vilains et stopper les plans diaboliques de savants (forcément) fous, ils oublient l'essentiel : nous débarrasser de ces monstres destructeurs que sont les fameux Un% qui se partagent plus de la moitié des richesses mondiales et écrasent le peuple sous leur botte. Heureusement Renato Jones est en mission.

Image de « Signal 100 T.1 d'Arata Miyatsuki & Shigure Kondo »

Malmenés, bousculés, insultés, ignorés... Les profs de collège et de lycée n'ont pas toujours la vie facile, et les craquages de membres de l'éducation nationale sont régulièrement au cœur de l'actualité (surtout sur TF1 bizarrement). La vengeance de Mr Shinobe elle, ferait sans doute la une dans le monde entier...

Image de « Batman, à la vie à la mort de Tom King & Lee Weeks »

Désormais grand ordonnateur du destin de Batman, mais aussi responsable du Crisis à venir chez DC Comics, Tom King est tout simplement incontournable. Un rythme industriel qui n'échappe pas à quelques accidents, mais qui se voit aussi éclairé de vrais petits bijoux... Et l'album en présence à la bonne idée d'en réunir deux. Une rencontre attendue, une autre plus qu'inattendue.

Image de « Dreams Factory T.1 de Jérôme Hamon & Suheb Zako »

La précieuse collection Métamorphose de Soleil, célébrant les beaux volumes et les univers enchantés, retrouve l'auteur du superbe Nils pour une fable dickensienne moins emballante mais qui une fois encore révèle un artiste accrocheur.

Image de « Aquaman Sub-Diego T.1 de Will Pfeifer & co. »

Avec le long métrage Warner prévu pour la fin de l'année, il est temps en France de rattraper un peu le retard entourant Aquaman, super-héros sous-marin bien souvent moqué par les lecteurs européens qui en sont resté à son justaucorps orange. Totalement inédit en France, voici donc Sub-Diego, mini-saga indépendant qui démontre que le Prince Arthur n'est rien d'autre que le Superman des mers.

Image de « Motor Girl de Terry Moore »

Sorti de longues années construites autour de séries longues comme Echo et Rachel Rising et excessivement longue comme son chef d'œuvre Strangers in Paradise, Terry Moore semble faire une pause plus légère avec sa dernière création Motor Girl. Dix petits chapitres pour une rencontre improbable entre une jolie jeune femme, un gorille qui parle et de sympathiques petits martiens... Une comédie de SF. Oui mais pas que, bien entendu.

Image de « Jackal de Thirault & Bingono »

N'étant pas sans rappeler l'ambiance de Jeremiah Johnson, dont le scénario de John Milius s'inspirait lui du « mountain Man », plus célèbre sous le nom de « Johnson le mangeur-de-foie ». Ce tueur de « corbeaux » : les assassins amérindiens de sa femme, aurait ainsi fait durer sa vengeance sur une vingtaine d'années... Mythe ou légende, nous sommes immédiatement happés par la ressemblance entre les personnages : leur âpreté, leur cynisme, leur nihilisme.

Image de « Battle Royale Ultimate Edition Vol.1 »

Certainement moins connu en France que l'adaptation cinématographique culte de Kenji Fukasaku, le manga de Battle Royale est tout aussi célèbre que ce dernier au japon. Une relecture en 15 volumes du roman de Koushun Takami, servi par son créateur en personne, et qui revient aujourd'hui dans une nouvelle édition « Ultimate ».

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2018