Là-HAUT
Up - Etats-Unis - 2009
Image de « Là-haut »
Musique : Michael Giacchino
Durée : 54 minutes
Nombre de pistes : 26
Distributeur : Walt Disney Pictures
Bande originale : note
Jaquette de « Là-haut »
LE PITCH
Quand Carl, un grincheux de 78 ans, décide de réaliser le rêve de sa vie en attachant des milliers de ballons à sa maison pour s'envoler vers l'Amérique du Sud, il ne s'attendait pas à embarquer avec lui Russell, un jeune explorateur de 9 ans, toujours très enthousiaste et assez envahissant... Ce duo totalement imprévisible et improbable va vivre une aventure délirante qui les plongera dans un voyage dépassant l'imagination.
Partagez sur :
Valse à mille temps

Le monde du jeu vidéo, la télévision, Pixar, Les Oscars... Partout sur son passage, Michael Giacchino s'est évertué à redonner ses lettres de noblesse à la musique pour l'image, en remettant au goût du jour les vrombrissements orchestraux de Bernard Herrmann et les envolées jazzy de Lalo Schiffrin et John Barry. Sa quête anachronique en ces temps zimmeriens - et pourtant, ô miracle, saluée par Hollywood - se poursuit avec un trio de bandes originales à l'étendue créative étourdissante : Star Trek, Land of the Lost et Là-haut, dont il est question ici.

 

On ne peut que s'agenouiller devant la puissance épique de certains morceaux de Là-haut, construits à l'ancienne autour d'accords de cuivres (souvent à contretemps), d'ostinatos de cordes et de percussions brutales. 52 Chachki Pickup, Three Dog Dash, Canine Conundrum ou Escape From Muntz Mountain donnent ainsi dans un spectaculaire décomplexé, fidèle au sens rythmique inimitable du compositeur d'Alias et Mission : Impossible 3. Syncopes par dizaines, structure éclatée des phrases musicales... Giacchino, contrairement à ses actuels confrères, ne recherche jamais la facilité. Pour autant, Là-haut ne se veut pas, loin s'en faut, une futile démonstration de force.

 

D'amour en aventures

 

L'âme de la partition réside plus volontiers dans un thème au sentimentalisme ouvertement affiché. Ce qui, dans la logique narrative du métrage, s'avère totalement justifié. Bâtie sur un mouvement de valse, cette mélodie s'expose calmement, avec un certain art du dépouillement malgré le nombre d'instruments invoqués, dès les dix minutes d'ouverture (sur le disque comme dans le film). Married Life, véritable ode à l'amour fou de Carl et Elie, emporte l'auditeur dans une tornade d'émotions brutes, pour ne plus jamais quitter la partition. Fin stratège, Giacchino n'aura de cesse, par la suite, de convertir son leitmotiv aux divers enjeux de l'intrigue, l'enveloppera de flûtes, de harpes et de violons lors de l'envol de la maison, le tordra en fonction des hommages (cf. les cordes piquées très Joe Hisaishi de Giving Muntz The Bird) et des rebondissements (le morceau williamsien en Diable Seizing The Spirit Of Adventure)... Nourri par un matériau à fleur de peau, qui dicte la marche à suivre à l'action et non l'inverse, le vent d'aventure qui souffle sur score n'en est que plus grisant, et cette adéquation pleinement aboutie entre le fond et la forme nous laisse à penser que Giacchino, définitivement l'un compositeurs les plus talentueux de sa génération, a encore beaucoup à nous offrir.

Alexandre Poncet

 

Partagez sur :
 

01 - Up With Titles (0:53)
02 - We're In The Club Now (0:43)
03 - Married Life (4:11)
04 - Carl Goes Up (3:33)

05 - 52 Chachki Pickup (1:14)
06 - Paradise Found (1:04)
07 - Walkin' The House (1:04)
08 - Three Dog Dash (0:51)
09 - Kevin Beak'n (1:14)
10 - Canine Conundrum (2:04)
11 - The Nickel Tour (0:53)
12 - The Explorer Motel (1:26)
13 - Escape From Muntz Mountain (2:43)

14 - Giving Muntz The Bird (1:58)
15 - Stuff We Did (2:13)
16 - Memories Can Weigh You Down (1:22)
17 - The Small Mailman Returns (3:12)
18 - He's Got The Bird (0:29)
19 - Seizing The Spirit Of Adventure (5:20)
20 - It's Just A House (1:59)
21 - The Ellie Badge (1:30)
22 - Up With End Credits (7:39)
23 - The Spirit Of Adventure (2:30)
24 - Carl's Maiden Voyage (0:52)
25 - Muntz's Dark Reverie (0:52)
26 - Meet Kevin In The Jungle (1:32)

 
Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009-2018