Rejoignez-nous sur :
Image de « Ça d'après Stephen King »

Près de vingt ans après l'adaptation télévisée de Tommy Lee Wallace, le clown dansant Pennywise ressurgit sur grand écran. Hommage sincère aux productions Amblin et déclaration d'amour aux écrits de Stephen King, Ça d'Andy Muschietti mérite sa réputation flatteuse, et son carton historique au box office international.

Image de « Bitch de Marianna Palka »

Si Elijah Wood est connu - voir « surconnu » - par le grand public pour son rôle de Frodo dans l'adaptation cinéma du Seigneur des anneaux, les fans de films de genre suivent aussi son activité en tant que producteur, à la tête de SpectreVision. Avec Bitch, il continue à se lancer sur des projets clairement high concept, avec un pitch aussi barré qu'alléchant.

Image de « Mother ! de Darren Aronofsky »

Cinéaste du Chaos, Darren Aronofsky n'a pas fini de secouer le cocotier. Déstabilisant, inconfortable, son cinéma perturbe, dérange, bouscule les valeurs et les sens, met mal à l'aise. Après Pi, Requiem for a Dream ou encore Black Swan, Aronofsky balance un nouvel uppercut à la face des spectateurs avec l'attendu Mother !, véritable grenade à fragmentation que, bien que connaissant désormais le bonhomme, on n'était pas vraiment préparé à recevoir...

Image de « Dunkerque de Christopher Nolan »

Voir Christopher Nolan s'attaquer au film de guerre avait ce petit quelque chose d'excitant, tant la rencontre entre ce réalisateur se plaisant à mettre en place des dispositifs de mise en scène à la précision chirurgicale et ce genre cinématographique riche de possibilités formulait de belles promesses sur le papier. Promesses tenues ! Et avec brio !

Image de « Le Lauréat en copie restaurée »

Déjà un demi-siècle et pas une escarmouche. Pas la moindre trace du passage du temps. Une comédie dramatique en état de grâce, à la construction et à l'équilibre parfait. Une œuvre qui fait partie intégrante de la culture pop, grâce notamment à sa bande-son signée Simon & Garfunkel et la découverte d'un comédien au physique atypique et à la présence magnétique : Dustin Hoffman.

Image de « Wonder Woman de Patty Jenkins »

Après Batman v Superman, dont une partie du scénario prévoyait l'introduction du personnage, l'amazone de l'univers DC a enfin droit à son film. Gal Gadot, plus belle et athlétique que jamais, recoiffe donc le diadème de la déesse. Pour le meilleur, mais pas que.

Image de « Free Fire de Ben Wheatley »

Ben Wheatley. Un lad à suivre de près. En activité depuis bientôt une décennie, ce jeune réalisateur fait souffler un vent punk dans le paysage cinématographique british. Dès 2011, le gusse a déboulé par la grande porte avec Kill List, surpuissante comédie de mœurs bifurquant insidieusement vers le fantastique gore. Puis ce fut le drolatique Touristes, en 2012, et l'atypique High Rise il y a deux ans.

Image de « Le Serpent aux mille coupures de Eric Valette »

Entre deux contrats télévisuels, Eric Valette aura développé secrètement une adaptation ambitieuse d'un roman de DOA. Film de kidnapping, de tueur en série, d'espionnage et de cartel, mais aussi western contemporain rendant hommage à Open Range de Kevin Costner, Le Serpent aux Mille Coupures est une expérience hybride étonnament cohérente.

Image de « Grave de Julia Ducournau »

« Génial », « Violent », « Terrifiant », « Choquant », « Le meilleur film de genre français depuis longtemps ». Les superlatifs et autres adjectifs dithyrambiques qui accompagnent la campagne de Grave pourraient laisser penser que, à l'image du récent La La Land, vous allez être obligés d'aimer à défaut d'être pris pour des idiots n'ayant rien compris. Qu'en est il réellement ?

Image de « A Cure for Life de Gore Verbinski »

Après, entre autres et dans le désordre, un film dédié aux plus jeunes (La Souris), le remake d'un classique japonais (Le Cercle), trois films dédiés à une franchise Disney (Pirates des Caraïbes), un western (Lone Ranger) et même un film d'animation (l'excellent Rango), Gore Verbinski revient une fois de plus avec un projet différent. Et qui, au vu des premières images, s'annonçait bigrement excitant.

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009