LUMINES ELECTRONIC SYMPHONY
Japon - 2012
Image plateforme « PS Vita »
Image de « Lumines Electronic Symphony »
Genre : Puzzle-Game
Musique : Divers
Développeur : Q? Entertainment
Durée : moyenne
Langue : Français
Distributeur : Ubisoft
Date de sortie : 22 février 2012
Jeu : note
Technique : note
Jaquette de « Lumines Electronic Symphony »
portoflio
site officiel
LE PITCH
Le roi des puzzle-games musicaux revient après 5 ans d’absence avec un tout nouvel épisode. Lumines : Electronic Symphony marque le retour de Q Entertainment dans l’univers des puzzle-games, en combinant l’encastrement de blocs avec un tout nouveau moteur 3D, et les plus grands noms de la musique électro.
Partagez sur :

 

bit-map euh loua ?

Nintendo a un lien étroit avec Tetris depuis la révolution Gameboy ; de son côté, Sony a depuis longtemps effectué un mariage coloré avec la série des Lumines. Nouvelle console dit dans la foulée nouvel épisode, hélas pour une symphonie en mineur.

 

Toujours aux commandes, les développeurs de Q Entertainement connaissent l'exercice sur le bout des doigts. Il est toujours question ici de reconstruire des carrés d'une seule et même couleur malgré les combinaisons mélangées et les formes disparates qui tombent sur l'écran. Lesdits carrés ne disparaitront de l'écran que lorsqu'une ligne de tempo passera enfin le long de la formation, cette dernière allant plus ou moins vite en fonction des morceaux joués. Quelques tubes électro à la clef, une bonne quantité à débloquer d'ailleurs en accumulant les parties et les enchaînements pour remplir une inédite jauge d'expérience... Toujours aussi addictif et rythmé, le concept marche plein pot lorsque la tactique du joueur réussit à marteler la musique en rythme et à faire exploser les combos. Autre petite nouveauté (parce qu'il y en a quelques unes quand même), un bloc viral change subversivement la couleur des blocs en contact de façon à bousculer un peu les habitudes.

 

guetta style

 

Cet obstacle est compensé dans la foulée par une habileté disponible en fonction de son avatar : ralentissement de la chute, accélération, changement de couleurs... tout cela accessible en tapotant sur l'écran. PS Vita oblige, ce Lumines intègre forcément dans sa jouabilité les fonctionnalités de l'écran tactile, avec la possibilité de faire pivoter les différents blocs de gauche à droite, ou de les déplacer dans l'espace... mais le résultat est dramatiquement imprécis et lent, et qui plus est inutilisable dès que la musique s'accélère sérieusement. Rendez-vous manqué en somme, puisque même les modes de jeu (contre la montre, expert, voyage...) ne viennent jamais apporter un peu de modernité dans tout ça. Au final il y aurait de quoi rager tant la proximité avec les précédentes moutures PSP est évidente, si à défaut d'un véritable multi-joueurs (avec duel via le net), Q Entertainement n'avait pas imaginé un excellent mode Bloc : chaque jour un cube gigantesque est mise en ligne sur le serveur et chacun de son côté, les joueurs doivent réussir à en éliminer une partie. En cas de réussite par l'ensemble, chacun recevra une quantité conséquente d'EXP. Une belle vision de la solidarité.

Nathanaël Bouton-Drouard






 

 

Partagez sur :

 

 

On a beau se dire que Lumines Electronic Symphony est un jeu PS Vita qui va profiter méchamment de la HD et de la finesse des enceintes de la machine pour exploser ses prédécesseurs, le résultat n'est pas forcément à la hauteur. Certes l'affichage est plus précis et le son sonne avec une amplitude appréciable, mais les arrières plans du jeu se contentent toujours autant de fonds unis oscillant doucement, tandis que les cubes tombant ne lâchent pas leur stylisation d'une autre époque. Restent quelques effets de lumière plus généreux qu'autrefois, mais on peine à justifier le prix fort.

 

 

 

Crédits - Publicité - Nous contacter
Copyright Frenetic Arts 2009